Bourses de recherche L’Oréal-UNESCO Pour les femmes et la science 2018

Recherche

Le CNRS félicite ses 20 lauréates du programme L’Oréal-UNESCO Pour les femmes et la Science France de la Fondation L’Oréal. Ces chercheuses se verront attribuer une bourse de recherche (15 000€ pour les doctorantes et 20 000€ pour les post-doctorantes) et bénéficieront d’un programme de formation au leadership.

Depuis 1998, le programme L’Oréal-UNESCO Pour les femmes et la Science vise à mettre en lumière des femmes scientifiques. Depuis 20 ans, 3100 chercheuses ont ainsi été lauréates dont trois ont reçues par la suite le prix Nobel. Parmi les 30 brillantes scientifiques sélectionnées cette année, 20 exercent leurs recherches dans des laboratoires CNRS :

  • Dans la catégorie « Repousser les limites de la médecine »
    • Lucile ALEXANDRE –  Doctorante dans l’Unité physico-chimie Curie (Institut Curie/CNRS/Sorbonne université) et au Laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes du CNRS (LASS/CNRS)
      "Diminuer la mortalité maternelle et infantile"
    • Flavie COQUEL – Doctorante à l’Institut de génétique humaine (CNRS/Université de Montpellier)
      "Le stress réplicatif et ses implications dans les thérapies contre le cancer"
    • Olga CHASHCHINA – Doctorante du Laboratoire d'hydrodynamique (École polytechnique/CNRS)
      "L’artère in vitro : une plateforme instrumentale pour réduire les complications vasculaires"
    • Armelle KEISER – Doctorante du Laboratoire de physique et mécanique des milieux hétérogènes (CNRS/ESPCI Paris/Université Paris Diderot/Sorbonne université)
      "Les propriétés étonnantes des surfaces biomimétiques glissantes"
    • Morgane MORABITO – Doctorante du laboratoire de Signalisation et progression tumorale (Institut Curie/Inserm/CNRS/Université Paris-Sud)
      "Mieux traiter le cancer du cerveau chez l’enfant, grâce à une nouvelle voie thérapeutique"
    • Rozenn RIOU – Doctorante à l’Institut Cochin (Inserm/CNRS/Université Paris Descartes)
      "Décrypter les mécanismes moléculaires et génétiques conduisant au cancer du foie"
    • Daphné SILVESTRE – Doctorante à l’Institut de la vision (Sorbonne université/Inserm/CNRS)
      "Percer les secrets de la vue pour comprendre les troubles liés à l’autisme"
       
  • Dans la catégorie « De l’infiniment petit »
    • Audrey FRANCISCO – Doctorante du Laboratoire de physique subatomique et des technologies associées (Institut Mines-télécom Atlantique/CNRS/Université de Nantes)
      "Remonter le temps aux premiers instants du Big Bang"
    • Caroline ROSSI-GENDRON – Doctorante du laboratoire Processus d'activation sélectif par transfert d'énergie uni-électronique ou radiatif (ENS/ Sorbonne université/CNRS)
      "L’ADN au service de nanotechnologies plus performantes et écologiques"
    • Céline PAGIS – Doctorante au laboratoire Ircelyon (CNRS/Université Claude Bernard Lyon) et à IFP Énergies nouvelles
      "Des nanomatériaux contre le gaspillage alimentaire"
    • Camille SCALLIET – Doctorante du laboratoire Charles Coulomb (Université de Montpellier/CNRS)
      "Éclaircir les propriétés de la matière amorphe"
    • Farsane TABATABA-VAKILI – Doctorante du Centre de nanosciences et de nanotechnologies (CNRS/Université Paris-Sud)
      "Optimiser l’éclairage par diodes électroluminescentes grâce aux micro et nanotechnologies"
    • Ségolène VANDEVELDE – Doctorante du laboratoire Archéologies et sciences de l'antiquité (Université Paris Nanterre/Université Panthéon-Sorbonne/Ministère de la culture/CNRS)
      "Les concrétions de suie, témoins microscopiques des occupations humaines dans les abris paléolithiques" 
       
  • Dans la catégorie « À l’infiniment grand »
    • Delphine GEYER – Doctorante du Laboratoire de physique (ENS Lyon/CNRS/Université Claude Bernard Lyon)
      "Étudier la propagation sonore pour comprendre les mouvements de masse"
    • Sarah ANTIER-FARFAR – Post-doctorante du Laboratoire de l'accélérateur linéaire (Université Paris-Sud/ CNRS)
      "À la recherche des ondes gravitationnelles"
    • Fanny BRUN – Doctorante de l’Institut des géosciences de l'environnement (Université Grenoble Alpes/CNRS/IRD/GRENOBLE INP)
      "Les glaciers d’Asie et le cycle hydrologique"
       
  • Dans la catégorie « Améliorer notre quotidien grâce aux mathématiques et à l’informatique »
    • Sophie D’AMBROSIO – Post-doctorante de l’Unité mixte de physique (CNRS/Thales/Université Paris-Sud)
      "Au-delà des supercalculateurs, les supra-supercalculateurs, plus puissants et plus écologiques" 
    • Marylou GABRIÉ – Doctorante du Laboratoire de physique statistique (ENS/CNRS/Sorbonne Université/Université Paris-Diderot)
      "La physique statistique à la découverte de mécanismes fondamentaux de l’intelligence artificielle"
    • Jessica GUERAND – Doctorante du Département de mathématiques et applications (ENS/CNRS)
      "Des équations mathématiques du mouvement à la régulation du trafic routier"
    • Sabrina OUAZZANI – Post-doctorante au Laboratoire d'informatique de l'Ecole Polytechnique (CNRS/Ecole Polytechnique), CNRS
      "La calculabilité à temps in ni, l'hyper-informatique de demain"

Lire le communiqué de presse